Retour  l'accueil
 

 


ENS Lettres et Sciences Humaines

 

 


Lectures de Marcel Proust dans l’migration russe

 

Gervaise TASSIS
Universit de Genve

 

S’il est une poque durant laquelle les contacts culturels entre la Russie et la France furent intenses et fconds, ce fut srement l’entre-deux-guerres, priode laquelle de nombreux hommes de lettres russes exils vivaient et craient Paris. Mme si beaucoup avaient cur de conserver les meilleures traditions de la littrature russe, ils ne pouvaient pas ne pas s’intresser aux littratures occidentales et, plus particulirement, celle de leur pays d’accueil. En tmoignent les trs nombreuses recensions et articles consacrs des crivains franais dans les diffrents organes de la presse migre parisienne.

L’un des auteurs sans conteste le plus souvent cit et comment est Marcel Proust. Les migrs sont tmoins de la naissance de son culte, ils lisent son uvre au mme moment que les lecteurs franais et trs tt en reconnaissent la valeur.

Nous nous proposons, sur la base d’une analyse des articles et des recensions consacrs l’uvre de Proust, mais aussi des nombreux autres textes o il en est question, de montrer comment l’migration a lu Proust et comment celui-ci est devenu dans les annes 1930 une rfrence oblige dans le dbat littraire de l’migration. Si Mark Aldanov souligne, plusieurs reprises, ce que Proust doit Lev Tolstoj, d’autres notent le caractre minemment franais de son uvre. Se pose ds lors la question de savoir si un crivain migr peut subir l’influence de Proust sans pour autant renoncer sa qualit d’crivain russe. Cela nous amnera tout naturellement traiter de la polmique concernant la viabilit d’une littrature migre, laquelle fit rage dans les annes 1930, et fut l’occasion pour la « jeune gnration » d’exposer sa propre vision de la littrature.

 



Gervaise Tassis

Gervaise Tassis est charge de cours en littrature russe la facult des lettres de l’universit de Genve depuis 2000.

Elle est docteur s lettres (L’uvre romanesque de Mark Aldanov. Rvolution, histoire, hasard, Bern, Peter Lang, Slavica Helvetica, vol. 48, 1995).

Elle participe un projet de recherches financ par le Fonds national de la Recherche suisse sur la rception de la littrature franaise par les crivains migrs dans l’entre-deux-guerres.

***

Dernires publications :

« Un tyran fou ou l’image de Paul Ier dans la littrature russe », Contributions suisses au XIIIe congrs mondial des slavistes Ljubljana, aot 2003, Bern, Peter Lang, 2003, p. 325-343.

« La Rvolution russe dans cinq romans de l’migration », From The Other Shore, Russian Writers Abroad Past and Present, vol. 4, 2004, p. 11-33.

« La difficile qute du bonheur d’un crivain migr (les romans de Jurij Felʹzen) », Modernits russes, vol. 5, 2004, Lyon.