Premières rencontres de l’Institut Européen Est-Ouest

Alexandre Ier dans l’historiographie russe du XIXe siècle et du début du XXe siècle

 

 

Alexandre Ier dans l’historiographie russe
du XIXe sicle et du dbut du XXe sicle

 

Korine AMACHER
Universit de Genve, Unit de russe et Institut europen

 

Le but de la communication est d’analyser l’historiographie du rgne d’Alexandre Ier, telle qu’elle s’est forme au XIXe sicle, dans les uvres d’historiens comme le baron Modest Korf (1800-1876), Modest Bogdanovič (1805-1882), Nikolaj ilder (1842-1902), Vasilij Ključevskij (1841-1911), le grand-duc Nikolaj Mixajlovič (1859-1919), Sergej Rodestvenskij (1868-1934), Aleksandr Pypin (1833-1904), Vasilij Semevskij (1848-1916), etc., ainsi que dans une srie de publications de sources comme celles de Vjazemskij, Raevskij, Mordvinov, des frres Turgenev, du Lyce imprial au dbut du XXe sicle.

On s’interrogera sur les logiques qui sous-tendent les diffrentes approches, et notamment sur le dcoupage, devenu traditionnel, de ce rgne en deux priodes bien distinctes, la guerre et les rglements diplomatiques de 1812-1815 marquant gnralement la « coupure » entre ces deux priodes. La premire tait vue comme une priode librale de rformes ou de projets de rformes (celles du comit intime, celles de Speranskij), et la seconde comme une priode de renoncement ou de raction (celle d’Arakčeev, le « mauvais gnie » du tsar, et des colonies militaires). La premire priode est marque par les espoirs de l’opinion claire (ou občestvo), la seconde priode par la dception qui conduisit la rvolte dcembriste.

On analysera la gense de cette vision, dont les origines remontent l’poque mme qui en est l’objet et l’opinion dont elle a hrit. Elle s’est impose, par ailleurs, paralllement un culte croissant de la culture et de la sociabilit russes l’poque d’Alexandre, celle du Lyce, des premiers salons, du jeune Pukin, poque qui tait prsente comme un « ge d’or » d’autant plus brillant qu’il contrastait avec les ombres du rgne de Nicolas Ier.

 



Korine Amacher

Korine Amacher est matre-assistante l’Unit de russe et l’Institut Europen de l’universit de Genve. Docteur en lettres, elle est l’auteur d’une thse consacre Friedrich Gorenstein (Berne, Peter Lang, paratre).

Ses enseignements et ses domaines de recherche actuels portent sur l’histoire et la civilisation russes, plus spcialement au XIXe sicle (mouvements politiques, historiographie russe, ide d’Europe en Russie, etc.).