Retour  l'accueil
 

 


ENS Lettres et Sciences Humaines

 

 


La science intgrale eurasiste :
origines intellectuelles et idologiques

 

Patrick SRIOT
Universit de Lausanne, CRECLECO

 

Le mouvement eurasiste fut, de toutes les tendances de l’migration russe de l’entre-deux-guerres, le plus orient vers une conception explicitement scientifique du monde, revendiquant une trs forte rupture pistmologique avec le monde scientifique antrieur. Pourtant, il ne suffit pas de revendiquer une rupture pour l’accomplir. La science eurasiste prsente une association tonnante de scientisme et de platonisme. C’est une utopie gographiste, poussant l’extrme le dterminisme de la gopolitique allemande, de Carl Ritter Friedrich Ratzel.

La science eurasiste, en faisant concider gographie et gomtrie, en faisant recouvrir la sociologie par une ethnographie, est la fois manation de l’esprit de son temps (le holisme) et de l’esprit du lieu (le discours sur la primaut de l’espace sur le temps chez les slavophiles du XIXe sicle).

On prendra comme corpus d’tude l’uvre du gographe structuraliste P. N. Savickij, dans ses rapports la linguistique.

 



Patrick Sriot est professeur de linguistique slave l’universit de Lausanne (facult des Lettres).

***

Dernires publications :

- Structure et totalit. Les origines intellectuelles du structuralisme en Europe centrale et orientale, Paris, PUF, 1999.

« L’affaire du petit drame : filiation franco-russe ou communaut de pense ? (Tesnire et Dmitriveskij) », Slavica Occitania, n°17, 2004, « Entre Russie et Europe : itinraires croiss des linguistes et des ides linguistiques », Toulouse II-Le Mirail, p. 93-118.

« La pense nomogntique en Russie dans l’entre-deux-guerres : l’histoire d’un contre-programme », in Le discours sur la langue en URSS l’poque stalinienne (pistmologie, philosophie, idologie), P. Sriot (d.), Cahiers de l’ILSL, n°14, 2003, p. 183-192.