Retour  l'accueil
 

 


ENS Lettres et Sciences Humaines

 

 


Il’ja Fondaminskij (1880-1942) dans les camps allemands :
regards sur le pass, regards sur l’avenir

 

Nikita STRUVE
Professeur mrite, universit Paris X-Nanterre

 

Avant la Rvolution surnomm le Lassale russe, rvolutionnaire pass de l’action directe un socialisme volutif, Il’ja Fondaminskij migre en 1919 et joue dans l’migration russe de Paris un rle de premier plan, comme mcne, animateur de la vie culturelle sous ses diffrents aspects (du thtre l’Action orthodoxe), comme diteur et penseur politique. Dans les Annales contemporaines (Sovremennye zapiski), dont il a t l’un des fondateurs et des rdacteurs, il publie une vaste rflexion historique sur la place de la Russie dans le monde (prs de six cents pages), o il oppose la Russie l’Occident, mais, la diffrence des Eurasiens, sans nier l’Occident ; d’autre part, il rhabilite l’ide monarchique russe, ce qui pour un socialiste-rvolutionnaire parat paradoxal. En 1931, du par les orientations trop passistes et trop positivistes des Annales contemporaines, il fonde avec Georgij Fedotov et Fedor Stepun la revue Nouvelle cit et consacre plusieurs articles au devenir de la Russie, quand celle-ci sera dbarrasse du communisme : ce regard sur l’avenir nous parat d’une pertinence rare. C’est cette analyse d’un regard doublement paradoxal sur le pass et l’avenir de la Russie que sera consacre notre communication.